Pourquoi les rédacteurs ne connaissent-ils pas le syndrome de la page blanche ?